Couche jetable bio

Couche jetable bio : la solution pour limiter l’empreinte écologique de bébé ?

Si la couche jetable classique a révolutionné le quotidien des mamans dans les années 60, elle est aujourd’hui souvent pointée du doigt pour son impact environnemental non négligeable. En 3 ans, soit la durée moyenne pendant laquelle un bébé a besoin de couches, son utilisation représente pas moins d’une tonne de déchets (produits chimiques, plastique, pétrole). Face à ce constat, certains industriels proposent désormais une solution plus verte : la couche jetable bio.

Les arguments écolos pour les couches jetables bio !

Une couche jetable bio est composée en grande partie de matières premières naturelles, souvent issues de forêts gérées durablement. Le plastique de l’enveloppe extérieure est remplacé par de l’amidon végétal, généralement garanti sans OGM. Selon les procédés de fabrication, une couche jetable bio peut ainsi être composée de 50 à 90% de matières biodégradables.

Et le SAP alors ?

Le SAP - Polyacrylate de Sodium - est une substance chimique non biodégradable, présente dans les couches sous forme de petits grains qui gonflent au contact de l’humidité. Dans une couche classique, on en trouve, selon les marques, environ 20 grammes. Cette quantité est réduite à quelque 4g dans les couches bio jetables. Mais là encore, pas de généralités : la teneur en SAP peut varier de manière non négligeable d’un produit à l’autre. Reste que l'argument n'est pas à négliger car le SAP, bien qu’il ait un PH neutre, est un produit chimique dont on évalue actuellement mal l’impact sur l’environnement…

Ecrire un commentaire